© Thomas Samson

Négociations sociales : le Parlement doit jouer pleinement son rôle

Communiqué de presse Un Monde d’Avance 12.01.13 :

Au terme de trois mois de négociations, organisations syndicales et patronales ont finalement abouti à un accord sur la sécurisation de l’emploi.

L’accord, ratifié par les organisations patronales et trois organisations syndicales ; rejeté par la CGT, principal syndicat des salariés, et Force Ouvrière, permet une plus grande flexibilité pour les employeurs, notamment autour des questions de licenciements économiques ou de maintien dans l’emploi.

Sans se prononcer, à ce stade, sur le fond, nous souhaitons indiquer nos attentes d’une discussion démocratique conforme à nos institutions.

Le dialogue social, malmené ces dernières années, a repris sa place, notamment grâce au volontarisme du gouvernement socialiste. Il ne saurait impliquer la réduction de l’espace de débat légitime de la représentation nationale, ni sa transformation en une chambre d’enregistrement du dialogue social. Nous attendons donc, sur la méthode, un débat approfondi et détaillé sur cet accord, y compris en améliorant le texte si nécessaire. La place pleine et entière des institutions législatives permettrait ainsi de saluer une démarche démocratique aboutie.

La social-démocratie n’est pas qu’une méthode supposant des compromis, elle suppose aussi des avancées concrètes et incontestables pour les droits des travailleurs.

Un Monde d’Avance appelle les Parlementaires à jouer pleinement leur rôle dans ce débat crucial autour de la sécurisation de l’emploi.

Il livrera son analyse détaillée et ses propositions pour lutter contre la précarité dans les prochaines semaines.

Télécharger le communiqué de presse (pdf) : CP UMA nego_sociales_12.01.13